Deux récidivistes arrêtés pour trafic de stupéfiants

Le 18 janvier 2021 à 10 h 51 min

Le groupe Octo de lutte contre le trafic de stupéfiants ne prend pas de répit à Saint-Jean-sur-Richelieu. Le 14 janvier dernier, les policiers ont effectué une nouvelle perquisition et arrêté deux individus, dont un pour la deuxième fois en un mois.

L’opération policière a mené à l’arrestation de Billy Gravel et Brunot Martel, deux résidents de Saint-Jean-sur-Richelieu âgés de 29 ans et connus des policiers. Le premier venait d’être appréhendé il y a un mois dans une autre frappe du groupe Octo.

Le deuxième est lui aussi un récidiviste. Il possède des antécédents judiciaires semblables en matière. Les suspects ont comparu devant un juge par visioconférence, le lendemain de leur arrestation. Ils font face à des accusations de trafic et de possession en vue de trafic de stupéfiants.

Leur arrestation a permis de saisir 29 grammes de cocaïne, 15 comprimés de méthamphétamines, 48 grammes de cannabis, un véhicule et un téléphone cellulaire.

Information du public

L’enquête qui s’est déroulée sur quelques semaines est le fruit d’une information reçue du public. Elle a été réalisée dans le cadre d’Accès Cannabis; une action coordonnée par le ministère de la Sécurité publique. Elle vise à intensifier la répression d’approvisionnement du cannabis illicite afin d’en diminuer l’accessibilité sur le marché québécois, particulièrement chez les jeunes.

La collaboration du public est son meilleur allié dans la lutte contre le trafic de stupéfiants, souligne le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu. Toute information peut lui être communiquée de façon anonyme via la ligne Anti-crime, au 450 357-2000.

Source : Legault, V. (18 janvier 2021). Deux récidivistes arrêtés pour trafic de stupéfiants. Le Canada Français. Repéré à https://www.canadafrancais.com/2021/01/18/deux-recidivistes-arretes-pour-trafic-de-stupefiants/

Photo : Le Canada Français – Archives

Signalez un crime de façon anonyme avec Échec au crime en composant le 1-800-711-1800 ou via le signalement en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *